RomaniaExplorer  ¦ Hotels - Réservation en ligne ¦  Carte de Roumanie  ¦  Contact

BUCAREST


Palais de Cotroceni – Musée National de Cotroceni

 

  • actuellement la résidence du Président de Roumanie
  • Situé dans la municipalité de Bucarest, Boulevard Geniului, 1
  • en 1679, le Prince Stefan Cantacuzino bâti un monastère sur la colline de Cotroceni
  • en 1888, le roi Carol I de Roumanie bâti un palais dans l’enceinte du monastère pour se servir d’une résidence à Bucarest
  • l’immeuble fut construit à la fin du 19ème siècle avec comme privilège la tranquillité et un espace vert au centre de Bucarest. Les plans de l’immeuble ont été fait par l’architecte Français Paul Gottereau dans un style classique Vénitien
  • plus tard, l’architecte Roumain Grigore Cerchez à redessiné l’aile nord dans un style national romantique, ajoutant une grande salle et une terrasse par-dessus et deux tours avec colonnes, dont une étant la réplique de la fameuse tour du Monastère Hurez
  • le palais, l’église et le monastère reflètent trios siècles d’histoire durant laquelle une longue ligne de personnalité remarquable prirent des décisions et conduisis la Roumanie de cet endroit, à commencer par le richissime prince Serban Cantacuzino et d’autres comme Constantin Brancoveanu, Nicolae et Constantin Mavrocordat, Alexandru Ipsilanti, Constantin Gheorghe Hangerli, Alexandru Moruzi, Barbu Stirbei, Alexandru Ioan Cuza, Carol I de Hohenzollern – Simaringen et Ferdinand I.
  • Entre 1949 et 1976, le Palais de Cotroceni changea de destination pour devenir le Palais des Pionniers
  • Le tremblement de terre de 1977 ayant causé beaucoup de dommages, le bâtiment du être restauré et le président Nicolae Ceausescu le modifia en maison d’hôtes. Les travaux de restauration durèrent 10 ans et furent conduite par l’architecte Nicolae Vladescu. La surface importante du palais a été reconstituée selon des témoins de l'époque et les autres parties du bâtiment refaites dans l'esprit des résidences princières européennes du 19ème siècle.
  • de nombreuses transformations sont les résultats d’une diversité de style dans la décoration intérieure
  • En 1984, l’église construite par Serban Cantacuzino fut démolie en une nuit. Actuellement, des plaques de marbres ont été posées autour des fondations.
  • Le 12 juillet 1991, le gouvernement décida de créer dans la vieille aile du palais le Musée National de Cotroceni, sous tutelle du Ministère de la Culture. Il fut accessible au publique le 27 décembre 1991.
  • En 1994, le Musée National de Cotroceni fut récompensé du premier prix de l’ European Museum of the Year Award – Special Commendation 1994.

 

First Floor

 

Le salon d’honneur

  • Malgré tous les changements apportés au palais, le Hall de l'honneur a été préservé presque intact, sa composition décorative rappelant le théâtre de l'Opéra à Paris conçu par Charles Garnier dans style néoclassique français.
 
  • L’escalier monumental conduit au premier étage du palais ou se trouvent les salons officiels. Un long corridor mène au premier salon : la salle à manger Allemande.
 
  • Décorée dans un style renaissance allemande, la salle à manger a été restaurée conformément à la conception décorative de l’architecte Gottereau. Elle reflète le goût imposé par le roi Carol I durant la première période de la construction du palais (1893-1895).
 
 

 

 

 

La bibliothèque du Palais de Cotroceni

  • Le cabinet de travail du roi Ferdinand est la seule pièce n’ayant pas nécessité des travaux de réhabilitation, elle fut conservée quasi intacte. A l’époque, la bibliothèque était abondamment pourvue de livres de botanique du roi Ferdinand, actuellement, toute la collection de livres présenté à appartenu à la famille royale.

La grande salle de réception

  • Ce fut l’ambition de la reine Maria d’obtenir un nouveau statut pour la monarchie par des nouveaux travaux de construction de Cotroceni. Pour cela, il fut transformé deux salon de la période Gottereau, le salon de bal et la fameuse salle à manger ou fut signer le 14 août 1914 l’entrée de la Roumanie dans la première guerre mondiale.
  • Aujourd’hui appelé "spaţiul Cerchez (espace Cerchez)", restauré entre 1925 et 1926, par l’architecte Roumain Grigore Cerchez dans un style néo-roumain et connu à l’époque sous la dénomination de  "salonul alb (salon blanc) ", il constitue indubitablement une réussite.

Le salon de chasse

  • Les travaux d’aménagement, sous la forme présente, se sont déroulés de 1926 à 1927. Pour décoré ce salon, le roi Ferdinand a fait appel à l’architecte Karel Limann, fournisseur traditionnel de la Maison Royale.

Le salon des fleurs

  • Un des premiers salon aménagé par la reine Maria, avec un intérieur très lumineux filtré par du vitrail et une pièce exhibant des décorations florales d’où le leitmotiv de lui donner ce nom.

Salle à manger du Palais de Cotroceni

  • Dans la salle à manger royale, il y a les meubles qui auraient été "conçus" par la Reine Maria elle-même. Cet ensemble, se compose d’une "grande table du Roi Arthur" et de 24 chaises qui est, du point de vue stylistique, un exemple d'art-deco original et particulier de la conception de la reine.

 

Le deuxième étage

 

  • Malgré les multiples restaurations, le Musée National de Cotroceni à conserver l’intérieur original quasi intact. De multiples problèmes se sont soulevés lors des transformations qui ont été apportées, et dans la mesure du possible, des solutions architecturales ont été adoptées afin de préserver l’idée originales.
  • Pour ces catégories de salons, les témoignages de l’époque faisant défaut, il fallu recourir à d’autres solutions pour reconstituer l’atmosphère décorative spécifique qui existait à la fin du 19ème et au début du 20ème siècle
  • Les commandes importantes faite aux firmes étrangères par la Maison Royale ont débutées en 1895. Les principaux fournisseurs venant d’Allemagne (Berlin, Hambourg et Munich), expliquent le volume remarquable et la sobriété du mobilier de style néo renaissance qui fait partie du patrimoine du musée.

Appartement Biedermayer

La salle à manger Royale

 
  • Le partage et l’emplacement du mobilier dans cette pièce, différent de l’arrangement initial, à tenu tous d’abord tenu compte de la solution adoptée suite à la restauration.


Le salon Oriental

  • Il fut d’abord: un atelier de peinture et de pyrogravure, un studio ou salle de classe pour princesses avant de devenir ce salon.
  • Le mobilier provient d’Extrême Orient  et des pièces en bronze et en porcelaine en complète l’atmosphère.

L’appartement Royal

  • Intime, il est constitué d’une petite pièce de travail, de peu de mobilier et d’une grande chambre à coucher et d’un lit monumental, d’une cheminée en marbre, d’une table et de quelques fauteuils quelconques. L’appartement Royal essaye de reconstituer l’atmosphère du premier commanditaire du palais, le roi Carol I, qui apprécia le vieux style Allemand pour la décoration intérieure.

Salon Henri II

  • Le salon est relié avec une série d’appartements par un long couloir en forme de "L",
  • Dans ce secteur, le mobilier offre la possibilité d’un incursion dans l’histoire des arts décoratifs (l’accent étant accordé à la France)

  • Situé dans la partie nord-est, avec une splendide vue sur les Jardins du Palais.
  • Le salon Louis XV est pourvu de deux chambres à coucher de chaque côté.
  • La chambre à coucher Louis XVI,…en son temps, l’accès en était réservé au roi Ferdinand, située à l’est du palais, un dressing permettait de relier l’appartement de la reine Maria.

La chambre à coucher de la Reine Maria

 

 

 

  • La chambre à coucher de la Reine Maria a été restaurée conformément à la variante de 1929. La Reine ayant choisi le modèle Tudor pour la nouvelle décoration intérieure. 

 

 

 

 

  

   

Le salon Norvégien

  • “Séparé de beaucoup de chose dont j’avais l’habitude, j’ai voulu créer, doucement, ma propre atmosphère, approuvé ou désapprouvé par les critiques“ confession dans les mémoires de la reine Maria. De cette manière, le salon brun et le petit salon Norvégien se sont créés.

 

 

 

 

L’appartement style Adam et Empire

  • Un autre appartement, situé dans l’aile ouest du palais, associe deux pièces dans un style fin 18ème début 19ème siècle, inspiré par des formes sobres réactualisé de l’antiquité suite aux découvertes de Pompei et de Herculanum.

Recherche vol

Depart:
Date du depart:
Arrivee:
Date du retour:
Adultes

Recherche avancee
 

  Română English Deutsch Magyar Español  
 

A ne pas rater

 

Edifice architectural d’exception, bâti sur les fondations d’un manège expliquant la forme circulaire du bâtiment, il fut inauguré en 1888.
Plus de détails sur
L'Athenée Roumaine...
 
Bien plus qu’un café artistique, littéraire ou politique, bien plus qu’un hôtel, la Maison Capsa est depuis deux siècles un emblème pour Bucarest.
Plus de details sur
la Maison Capsa
 
  • Le Palais du Parlement
Certainement un des objectifs touristiques roumain le plus connu à l’étranger, le Palais du Parlement attire des visiteurs des quatre coins du monde souhaitant constater de leurs propres yeux les paramètres superlatif du bâtiment l’ayant propulsé dans le livre des records
 
 
  • Le Musée National d'Art
 Abrité dans un immeuble ayant appartenu plus d’un siècle à la Famille Royale, le musée possède une importante collection de valeur ayant appartenue à la couronne et individualisée dans diverses catégories: art graphique, art médiéval, art décoratif et art oriental.

La réservation online

vous permet 

d'economiser  

jusqu'à  60%   

Paiement à l'hotel 

Pas de frais de 
réservation

 

Hotels près de monuments et musées

Hotels près des parcs 

Hotels près des aéroports 

 

Où  dormir à Bucarest

 

Ou dormir à Bucarest

Sitemap

Copyright ©2009 RomaniaExplorer.com